Les cheveux blancs du Prophète

2440
prophete
prophete

Les cheveux blancs du messager d’Allah

Qatada questionna Anas ibn Malik – qu’Allah l’agrée – : « Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – s’est-il teint les cheveux ? »
Il répondit : « Il n’a pas atteint ce stade, il n’avait que quelques cheveux blancs sur les tempes. Par contre, Abou Bakr s’est teint les cheveux avec du henné et du katam. »(1)

Anas ibn Malik – qu’Allah l’agrée – rapporte : « Je n’ai compté sur la tête et sur la barbe du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – que quatorze cheveux et poils blancs. »(2)

Simâk ibn Harb rapporte : j’ai entendu Jâbir ibn Samoura – qu’Allah l’agrée – être questionné sur les cheveux blancs du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – et il répondit :
« Lorsqu’il s’enduisait la tête de crème, on ne voyait aucun cheveux blanc, et lorsqu’il n’en mettait pas, on en voyait quelques-uns. »(3)

Et dans une autre version : « Il n’y avait que quelques cheveux blancs sur la tête du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – au niveau de la raie. Lorsqu’il les enduisait de crème, celle-ci les masquait. »

Abdullah ibn Omar – qu’Allah les agrée, lui et son père – rapporte : « Les cheveux blancs du Messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – n’étaient qu’au nombre d’une vingtaine.»

Ibn Abbas – qu’Allah l’agrée, lui et son père – rapporte : Abou Bakr dit : « Ô messager d’Allah ! Tu as des cheveux blancs ! »
Il répondit : « Les sourates « Hoûd », « Al Wâqi°a », « Al Moursalât », « °Amma » et « Idhâ Chamsou Kouwwirat » m’ont donné des cheveux blancs »(4)

Abou Jouhayfa – qu’Allah l’agrée – rapporte : des compagnons dirent : « Ô messager d’Allah ! Nous voyons que tu as des cheveux blancs ! »
Il répondit : « La sourate « Hoûd » et ses semblables m’ont donné des cheveux blancs »

Abou Rimtha al Taymi Taym Al Rabâb – qu’Allah l’agrée – rapporte : « Je suis venu auprès du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – avec l’un de mes fils, je lui ai montré et je lui ai dit : « Voici le prophète d’Allah ! » Il portait alors deux vêtements verts et avait des cheveux blancs sur le haut de la tête. Ses cheveux blancs étaient recouverts de teinture rouge. »(5)
 

Chapitre suivant : comment le prophète se teignait les cheveux.

————————————————————————————————————————————

Notes et commentaires :


(1) Le henné est une plante qui teint les cheveux en rouge. Quant au katam, il rend les cheveux très foncés – presque noirs – avec des reflets rougeâtres. Retour au texte


(2) D’après Al Boukhari, Anas rapporte : « Il n’avait sur la tête et la barbe même pas vingt cheveux et poils blancs. » Retour au texte


(3) Le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – enduisait parfois ses cheveux d’une substance grasse, afin qu’ils ne soient pas ébouriffés et pour éloigner les poux. De nos jours, on apparenterait cela à de la brillantine ou de la gomina. (voir « Fath al Bârî » de l’imam Ibn Hajar, tome 3, p.400). Retour au texte


(4) C’est-à-dire que les événements décrits dans ces sourates, au sujet des communautés précédentes et de ce qui se passera au jour de la résurrection, ont été la cause de mes cheveux blancs. Retour au texte


(5) Dans la version rapportée par Abou Daoud : « Il avait les cheveux jusqu’aux lobes des oreilles avec des traces de henné ; il portait deux vêtements verts à rayures. » Retour au texte