Les cheveux du Prophète

3426
prophete
prophete

Les cheveux du Prophète

Dans les hadiths suivants, les cheveux du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – sont décrits tantôt longs, tantôt plus courts, ce qui correspond à différentes façons qu’il avait de les porter.

Anas ibn Mâlik – qu’Allah l’agrée – rapporte : les cheveux du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – lui arrivaient à mi-oreilles.(1)

Aïcha – qu’Allah l’agrée – rapporte : J’avais l’habitude de me laver avec le messager d’Allah dans la même bassine(2) ; il avait les cheveux au-dessus des épaules et sous les lobes des oreilles.

Oumm Hâni’ bint Abî Tâlib (3)– qu’Allah l’agrée – rapporte : Le messager d’Allah est revenu d’un voyage à La Mecque (4) et il avait quatre nattes.

Ibn °Abbâs – qu’Allah les agrée, lui et son père – rapporte que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – laissait tomber ses cheveux.(5) En effet, les polythéistes se coiffaient les cheveux en les séparant par une raie, alors que les gens du Livre les laissaient tomber. Or, il aimait faire comme les gens du Livre dans tout ce dont il n’avait reçu aucune interdiction à son sujet. Puis, le messager d’Allah se mit à se coiffer les cheveux en raie.(6)
 
Chapitre suivant : comment le Prophète se coiffait

—————————————————————————————————————–

Notes et commentaires :


(1) Dans une autre version du hadith, ils sont décrits plus longs : « entre ses oreilles et ses épaules ». Retour au texte


(2) Ce hadith démontre qu’il n’y a aucun mal à ce que les époux se voient nus et prennent leur bain ensemble. Retour au texte


(3) Son prénom était « Fâkhita » ou « °Âtika » ou encore « Hind », suivant les différents avis. C’était la sœur germaine de Ali (du même père et de la même mère) et donc la cousine du prophète – prière et salut d’Allah sur lui. Elle se convertit à l’islam le jour de la prise de La Mecque. Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – l’a demanda en mariage, mais elle s’est excusée de ne pas pouvoir donner suite à sa demande et il ne lui en a pas tenu rigueur. Elle est décédée pendant le califat de Mou°âwiya – qu’Allah l’agrée. Retour au texte


(4) Il s’agit de son retour à Médine après la prise de La Mecque. Après l’hégire, le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – est revenu quatre fois de voyages à La Mecque : après avoir accompli la omra en compensation de celle qu’il n’avait pas pu effectué, après la prise de La Mecque, après avoir accompli la omra en se sacralisant à Jou°râna alors qu’il revenait de l’expédition de Hunayn, et enfin, après avoir accompli le pèlerinage d’adieu. Retour au texte

(5)
C’est-à-dire qu’il ne les coiffait pas à droite et à gauche en laissant une raie au milieu, mais il les laissait tomber sur ses tempes. Retour au texte

(6) Au début de son arrivée à Médine, le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – se distinguait des polythéistes en imitant les gens du Livre, tant qu’il n’avait pas reçu d’interdiction à ce sujet. Lorsque les bases de la nation musulmane furent bien implantées, il se distingua alors des gens du Livre dans leurs coutumes. Retour au texte

Haut