Comment le Prophète se coiffait les cheveux

2542
prophete
prophete

Comment le Prophète se coiffait les cheveux


Aïcha – qu’Allah l’agrée – rapporte : Je peignais la tête du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – alors que j’avais mes règles.(1)


Aïcha – qu’Allah l’agrée – rapporte : Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – aimait beaucoup commencer par la droite chaque fois qu’il faisait ses ablutions, chaque fois qu’il se peignait et chaque fois qu’il se chaussait.(2)


Abdullah ibn Moughaffal – qu’Allah l’agrée – rapporte : Le messager d’Allah a interdit de se peigner tous les jours.(3)
 

Chapitre suivant : les cheveux blancs du Prophète

————————————————————————————————————————————

Notes et commentaires :

(1) Ce hadith démontre que la femme indisposée n’est pas physiquement impure. Le prophète demanda un jour à Âïcha d’aller lui chercher un tapis en natte dans la mosquée. Elle lui dit : « J’ai mes règles ! » et il lui répondit : « Tes règles ne sont pas dans ta main. » C’est-à-dire que tes mains ne sont pas impures, il te suffit d’aller chercher le tapis et de ressortir immédiatement de la mosquée sans y rester et ainsi, tu n’y seras que de passage. Retour au texte


(2) Dans une version rapportée par Al Boukhari, il est ajouté : « et dans tout ce qu’il faisait. » Retour au texte


(3) C’est-à-dire de se coiffer, de s’embellir les cheveux et de les entretenir jusqu’à en faire une préoccupation quotidienne. Cela ne contredit en rien les hadiths qui enjoignent à se coiffer et prendre soin de ses cheveux, comme le hadith : « Celui qui a de longs cheveux, qu’il en prenne soin. » (Rapporté par Abou Daoud, authentifié par Al Albani) ou cet autre hadith où le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – a dit d’une personne qui avait les cheveux ébouriffés : « Celui-ci n’a donc rien trouvé pour arranger ses cheveux ?! » (Rapporté par Ahmed et Abou Daoud, authentifié par Al Albani). En conclusion : il est recommandé de se coiffer et de prendre soin de ses cheveux, mais sans excès. Retour au texte