Le prophète portait sa chevalière à la main droite

1990
le messager d'Allah

Le messager d’Allah portait sa chevalière à la main droite



°Ali ibn Abi Tâlib – qu’Allah l’agrée – rapporte que le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa chevalière à la main droite.(1)

Hammâd ibn Salama rapporte : j’ai vu Ibn Abi Râfi° porter sa bague à la main et je l’ai interrogé à ce sujet. Il m’a répondu : j’ai vu Abdullah ibn Ja°far – qu’Allah l’agrée – porter sa bague à la main droite, or Abdullah ibn Ja°far a dit :
« Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa bague à la main droite. »

Jâbir ibn Abdillah – qu’Allah les agrée, lui et son père – rapporte que le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa bague à la main droite.

As Salt ibn Abdillah rapporte : Ibn Abbâs portait sa bague à la main droite et je sais qu’il n’a rien dit d’autre que : « Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa bague à la main droite. »

Ibn Omar – qu’Allah les agrée, lui et son père – rapporte : « Le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – prit une chevalière en argent et il plaçait le chaton dans le prolongement de sa paume .(2) Il y fit gravé : (Mohammed Messager d’Allah), et interdit à quiconque de graver par-dessus. C’est cette chevalière que Mou°ayqîb (3) fit tomber dans le puit de Arîs. »

Ja°far ibn Mohammed rapporte de son père qu’il a dit :
« Al Hassan et Al Hussayn portaient leurs bagues à la main gauche.(4) »

Anas ibn Mâlik – qu’Allah l’agrée – rapporte : « Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa bague à la main droite. »

Divergence sur la question :
Le prophète portait-il sa chevalière à la main droite ou à la main gauche ?

Il est rapporté de façon authentique qu’il l’a portait à la main droite. De même pour les compagnons, il est rapporté pour certains qu’il l’a portait à la main droite (Ibn Abbâs, Abdullah ibn Ja°far,…) et pour d’autres à la main gauche (Al Hassan, Al Husayn,…).

Selon certains savants, la pratique de Al Hassan et Al Hussayn ne peut être que le fait qu’ils aient pris le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – en modèle, ce qui démontrerait que la dernière pratique du prophète – prière et salut d’Allah sur lui – était de la porter à gauche. Autrement dit, au début, il la portait à la main droite, puis à la fin de sa vie, il la portait à la main gauche. Ce qui abroge la pratique précédente.
L’avis de Cheikh al Albani :
« La vérité est plutôt que les deux sont autorisés et il n’y a aucune preuve de l’abrogation. Quant au hadith : « Il portait sa bague à la main droite, puis il la déplaça à la main gauche. », il n’est pas authentique. De même, ce hadith opposé : « Il portait sa bague à la main droite et disait : la main droite mérite plus d’être ornée que la gauche. » Et également cette parole de °Aïcha : « Le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – est mort en portant sa bague à la main droite. » dont la chaîne de transmission est très faible.
Quant au hadith d’Ibn Omar cité précédemment, il est « châdh » (5) car il contredit ce qu’ont rapporté les transmetteurs dignes de confiance, à savoir : « à la main droite ».
Il est vrai que cette pratique de porter la bague à la main gauche est rapportée de façon authentique concernant Ibn Omar, ce qui est comparable au hadith d’Al Hassan et Al Hussayn (…).

En conclusion :
• Porter la bague à la main droite est rapporté de façon authentique comme une pratique du prophète – prière et salut d’Allah sur lui – et de certains compagnons (Ibn Abbâs, Abdullah ibn Ja°far,…).
• Porter la bague à la main gauche est rapporté de façon authentique comme une pratique de certains compagnons (Al Hassan, Al Husayn, ibn Omar…) mais pas du prophète lui-même – prière et salut d’Allah sur lui.
• Néanmoins, il est hautement probable que ces compagnons ont agit ainsi en ayant pour modèle le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – donc les deux pratiques sont autorisées.

Et Allah est le plus savant.

Ibn Omar – qu’Allah les agrée, lui et son père – rapporte : « Le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – pris une chevalière en or et il la portait à la main droite. Les gens portèrent alors des chevalières en or. Puis, il la jeta et dit : « Je ne la porterai plus jamais. » Les gens jetèrent donc leurs chevalières.(6)

 

Chapitre suivant : l’épée, l’armure et le casque du prophète.

————————————————————————————————————————————

Notes et commentaires :


(1) L’Imam al Boukari a dit : « C’est ce qu’il a de plus authentiquement rapporté sur le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – à ce sujet. » Retour au texte


(2) C’est-à-dire qu’il tournait sa chevalière de telle sorte que le chaton se trouve du côté de la paume. Retour au texte


(3) Un des plus anciens compagnons du prophète – prière et salut d’Allah sur lui – qui émigra en Abyssinie, puis participa à la bataille de Badr. Il avait la responsabilité de la chevalière du prophète – prière et salut d’Allah sur lui. Abou Bakr lui confia la gestion du Trésor Public (bayt al mâl), puis Omar fit de même, puis Othmâne également. Retour au texte


(4) Aboû Dawoûd rapporte d’après Ibn Omar que le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – portait sa bague à la main gauche et que son chaton était du côté de la paume de sa main. Retour au texte


(5) Hadith rapporté avec une chaîne de transmission fiable, mais qui contredit ce qu’ont rapporté des transmetteurs plus fiables ou en plus grand nombre. Retour au texte


(6) Ce hadith démontre l’interdiction pour les hommes de porter une bague en or et l’abrogation de ce qui était autorisé dans les débuts de l’islam. Il démontre aussi que le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – portait le plus souvent sa chevalière à la main droite, ce qui n’interdit pas de la porter à la main gauche, comme cela a  été expliqué précédemment.
Dans la version de Boukhari, il est ajouté : « Puis, il pris une chevalière en argent et les gens prirent des chevalières en argent. » Retour au texte
Haut