Comment le Prophète se teignait les cheveux

2385
prophete
prophete

Comment le Prophète se teignait les cheveux

Abou Rimtha al Taymi Taym Al Rabâb – qu’Allah l’agrée – rapporte : Je suis auprès du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – avec l’un de mes fils et il me demanda : « Est-ce ton fils ? » « – Oui, j’en atteste. » « Tu n’as pas à être puni pour ses péchés et il n’a pas à être puni pour les tiens. » Et j’ai vu ses cheveux blancs teintés de rouge.(1)

Othmâne ibn Mawhab rapporte : Abou Hourayra – qu’Allah l’agrée – a été questionné : « Est-ce que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – s’est teint les cheveux ? » Il répondit : « Oui. »(2)

Anas – qu’Allah l’agrée – rapporte : « J’ai vu les cheveux du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – qui étaient teints. »

Abdullah ibn Mohammed ibn °Aqîl : « J’ai vu chez Anas ibn Malik les cheveux du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – qui étaient teints. »(3)
 

Divergence sur la question

Le Prophète – prière et salut d’Allah sur lui – s’est-il teint les cheveux ?

Les compagnons étaient en divergence à ce sujet.

• Selon Anas – qu’Allah l’agrée – le prophète n’avait pas suffisamment de cheveux blancs pour avoir besoin de se teindre les cheveux et ceux qui ont cru voir ses cheveux teintés se sont trompés, il s’agissait des traces de crème ou de parfum.

Al Hâkim rapporte : Anas est venu à Médine à l’époque où le gouverneur de la ville était Omar ibn Abdelaziz. Omar lui envoya un émissaire en lui disant : « Demande-lui si le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – se teignait les cheveux ? Car j’ai vu quelques-uns de ses cheveux teintés de couleur. » Anas lui répondit : « Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – jouissait d’une chevelure très noire. Si je devais dénombrer les cheveux blancs sur sa tête et les poils blancs dans sa barbe, je ne dépasserai certainement pas les vingt-et-un. Ce qui a coloré ses cheveux n’est autre que le parfum qu’il se mettait dans les cheveux. »

• D’autres ont affirmé avoir vu les cheveux du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – teints avec du henné et du katam (cf. hadiths précédents).
De même, Oumm Salama – qu’Allah l’agrée – a conservé une touffe de ses cheveux et ceux-ci étaient teints.

Or, parmi les règles fondamentales pour déterminer un avis prépondérant, il y a que
« Celui qui affirme une chose est prépondérant sur celui qui la nie, car le premier a eu connaissance de ce que le second ignore. »
L’Imam Nawawi a dit : « L’avis prépondérant est que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – s’est teint les cheveux à certains moments, comme le montre le hadith de Ibn Omar rapporté dans les deux « sahih », mais ne l’a pas fait la plupart du temps. Chacun des compagnons a donc informé de ce qu’il a vu, tout en étant véridique. Et Allah est le plus savant. »
 
Chapitre suivant : le khôl du messager d’Allah.

———————————————————————————————————————————

Notes et commentaires :


(1) Dans une version rapportée par Abou Daoud : « Certes, tu n’as pas à être puni pour ses péchés et il n’a pas à être puni pour les tiens. ». Puis, il récita le verset : {Aucune âme ne portera le fardeau d’autrui.} (sourate « Les bestiaux », verset 165 et sourate « L’étoile », verset 98). C’est une abolition de la pratique des Arabes à l’époque préislamique. En effet, ils punissaient une personne pour un crime commis par l’un de ses proches. Retour au texte


(2) Dans un autre hadith, rapporté par Boukhari et Ibn Majah, Othmâne est entré chez Oumm Salama – qu’Allah l’agrée – et elle lui a sorti une touffe de cheveux du Prophète – prière et salut d’Allah sur lui – teints avec du henné et du katam. Retour au texte


(3) La tournure de la phrase laisse penser que c’était après la mort du Prophète et qu’il a vu une touffe de cheveux que Anas avait conservée, comme l’avait fait Oumm Salama. Et Allah est plus savant. Retour au texte