Les caractéristiques physiques du Prophète

6165
le messager d'Allah

بسم الله الرحمن الرحيم

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux,

    le Très Miséricordieux

 

LES CARACTÉRISTIQUES

DU PROPHÈTE MOHAMMED

– Paix et Bénédiction sur lui –

الشَّـمائل المحمدية

D’après l’ouvrage de

l’Imam Abou °Issa Mohammed Al TIRMIDHI

Célèbre compilateur de hadith

(né en 209 et décédé en 279 de l’hégire)

مقتطفات من كتاب الإمام المحدث أبي عيسى الترمذي

(279/ 209)

 

Introduction :

Louange à Allah, Seigneurs des mondes, prière et salut sur notre prophète Mohammed, ainsi que ses proches et ses compagnons.

Depuis les premiers siècles de l’islam et jusqu’à nos jours, de très nombreux livres ont été écrits sur les caractéristiques du prophète Mohammed – prière et salut d’Allah sur lui.

Parmi tous ces ouvrages, il en est un qui se distingue et qui fait l’unanimité parmi les savants, de part l’immense prestige dont jouit son auteur au sein de la communauté musulmane, mais aussi par le remarquable travail de compilation qu’il représente. Il s’agit du livre intitulé « Les caractéristiques du Prophète Mohammed » (Ac-Chamâïl al Mouhammadiyya) de l’Imam Al Tirmidhi – qu’Allah lui fasse miséricorde – qui a été maintes fois réédité, commenté et résumé.

Nous vous proposons donc la traduction de larges passages de cet ouvrage, au travers d’articles régulièrement publiés sur notre site. Nous avons choisis de ne traduire que les hadiths authentiques en nous fondant sur le travail d’authentification de Cheikh Al Albani – qu’Allah lui fasse miséricorde.

Nous demandons à Allah le Très-Haut que cette œuvre soit profitable au plus grand nombre et qu’elle nous enjoigne à prendre exemple sur le comportement de notre prophète – prière et salut d’Allah sur lui – en application de la parole d’Allah :
 
(لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِّمَن كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الْآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيرًا)

{En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle à suivre,

pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.}

(Sourate « Les coalisés », verset 21)

********

 

Ses caractéristiques physiques

 

Anas ibn Malik – qu’Allah l’agrée – rapporte que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – n’était ni très grand, ni de petite taille, ni très blanc, ni très mate et ses cheveux n’étaient ni très frisés, ni très lisses. Allah le Très Haut l’envoya comme messager lorsqu’il eut quarante ans. Il resta à la Mecque dix années et à Médine dix années (1) Puis, Allah le rappela à lui lorsqu’il atteignit les soixante ans (2); il n’avait alors pas plus d’une vingtaine de cheveux blancs et de poils blancs sur la barbe.

Toujours d’après Anas : le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – était de taille moyenne, de belle stature, aux cheveux ni très frisés, ni très lisses et sa peau était légèrement mate. Lorsqu’il marchait, il se penchait en avant.

Al Barâ ibn °Azib – qu’Allah l’agrée – rapporte que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – avait les cheveux légèrement bouclés, était de taille moyenne, aux épaules larges et aux cheveux longs jusqu’aux lobes des oreilles. Il portait un ensemble (3) rouge et je n’avais jamais rien vu de plus beau.

Dans une autre version, il dit : « Je n’ai jamais vu personne de plus beau que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – dans son ensemble rouge, avec ses cheveux longs jusqu’aux oreilles, frappant le bord de ses épaules très larges. Il n’était ni très grand, ni très petit. »

°Ali ibn Abi Talib – qu’Allah l’agrée – rapporte que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – n’était ni très grand, ni très petit, ses paumes étaient larges, ses doigts et ses orteils étaient épais, sa tête était imposante, ses articulations volumineuses et son torse légèrement velu. Lorsqu’il marchait, il se penchait en avant, comme s’il s’enfonçait dans le sol. Je n’avais jamais vu quiconque de semblable auparavant et je n’en ai jamais vu après.

Djabir ibn Samoura – qu’Allah l’agrée – rapporte que le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – avait la bouche large, les yeux oblongues (4) et ses talons étaient peu charnus.

Il dit également : « J’aperçus le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – au cours d’une nuit claire de pleine lune, alors qu’il portait un ensemble rouge. Je me suis mis à le regarder et à regarder la lune : pour moi, il était assurément plus beau que la lune ! »

Abou Ishaq rapporte qu’un homme questionna Al Barâ ibn °Azib – qu’Allah l’agrée – : « Le visage du messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – était-il allongé comme un sabre ? » Il répondit : « Non, plutôt rond comme la lune. »

D’après Abou Horayra – qu’Allah l’agrée – le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui– avait la peau blanche (5) , comme un joyau en argent. Ses cheveux étaient légèrement bouclés.

D’après Djabir ibn Abdillah – qu’Allah l’agrée – le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – a dit :

« On me présenta les prophètes. C’est alors que je vis Moïse [Moussa] – paix sur lui – qui ressemblait à un homme de la tribu de Chanou’a (6). Je vis Jésus fils de Marie [°Issa ibn Maryam] – paix sur lui – et celui qui lui ressemble le plus est °Arwa ibn Mas°oud (7). Je vis Abraham [Ibrahim] – paix sur lui – et celui qui lui ressemble le plus est votre compagnon (moi-même). Je vis Gabriel [Djibril] – paix sur lui – et celui qui lui ressemble le plus est Dihya (8). »

°Amir ibn Wathila – qu’Allah l’agrée – rapporte : « J’ai vu le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – alors qu’il ne restait plus personne sur Terre à l’avoir vu ! (9)» On lui demanda : « Décris-le nous. » Il répondit : « Il était blanc de peau, de belle stature et de corpulence moyenne, ni gros, ni maigre, ni grand, ni petit. »

 

Chapitre suivant: Le Sceau de la prophétie.

—————————————————————————————————————————————

Notes et commentaires:

(1) Dans une autre version du hadith « treize années ». Les Arabes avaient pour habitude de ne compter que les années pleines, sans ajouter les mois des années en partie entamées, ce qui explique cette différence entre les deux versions. Retour au texte

(2) Dans une autre version du hadith « soixante-trois ans » et cette dernière est la plus connue et la plus authentique. (Voir note précédente.) Retour au texte

(3) Deux vêtements : un haut appelé « ridâ », sorte de cape que l’on enroule autour du corps, et un bas appelé « izâr » qui est l’équivalent d’un pagne. Retour au texte

(4) De forme allongée. Retour au texte

(5) Les Arabes utilisaient trois couleurs principales pour les différents types de peaux : noire, blanche et rouge. La peau rouge caractérisait les peaux très claires, alors que les peaux légèrement mates étaient qualifiées de blanches. Ainsi, les Arabes se considéraient comme un peuple à la peau blanche et voyaient les Européens comme des peuples à la peau rouge. Retour au texte

(6) Les hommes de cette tribu arabe étaient connus pour être de corpulence moyenne, ni trop maigres, ni trop gros. Retour au texte

(7) De la tribu de Thaqif et qui résidait à Taïf. C’est celui que les Qorayshites envoyèrent au prophète – prière et salut d’Allah sur lui – pour parlementer avec les musulmans, le jour du pacte de Hudaybiya. Il se convertit à l’islam au cours de la 9ème année de l’hégire. C’était un homme renommé et très respecté auprès des Qorayshites, à tel point qu’ils dirent à son sujet : {Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre ce Coran sur un haut personnage de l’une des deux cités (la Mecque et Taïf) ?} [Les ornements v.31] Retour au texte

(8) Il s’agit de Dihya Al Kalbi – qu’Allah l’agrée – un des compagnons du prophète – prière et salut d’Allah sur lui – qui assista à la bataille de Badr et toutes celles qui suivirent. Il fait partie de ceux qui prêtèrent serment sous l’arbre. Le messager d’Allah – prière et salut d’Allah sur lui – l’envoya comme émissaire auprès d’Héraclès, chef des Byzantins, qu’il rencontra à Homs. Lorsque Gabriel – paix sur lui – venait voir le prophète – prière et salut d’Allah sur lui – il prenait le plus souvent son apparence. Plus tard, il s’exila en Syrie, où il mourut à l’époque de Mou°awiya – qu’Allah l’agrée. Retour au texte

(9) Il veut dire par-là qu’il est le compagnon du prophète – prière et salut d’Allah sur lui – qui est mort le plus tard. En effet, il est décédé en l’an 110 de l’hégire. Retour au texte

Haut