Retarder le lavage rituel jusqu’après l’aube pour la femme qui n’a plus ses règles

289

Si la femme n’a plus ses règles, cet état d’impureté n’a aucune incidence sur le jeûne, tant que les écoulements sanguins ont cessé avant l’aube. Il n’y a donc pas de mal à ce qu’elle retarde son lavage rituel jusqu’après l’aube, afin de pouvoir effectuer sa prière.

En effet, dès que les menstrues se sont arrêtées, elle n’est plus indisposée et donc le jeûne devient obligatoire pour elle. Le fait qu’elle ne se soit pas encore lavée l’empêche uniquement de faire la prière, mais pas de jeûner. Elle est donc comparable à quelqu’un qui se réveillerait en état de janāba.

  • L’imam Mālik a dit : « Si elle voit les signes de purification avant l’aube, qu’elle se lave après l’aube et son jeûne sera valable. »