Le Coran dirait tout et son contraire ?

540
Sourate-al-Fatiha-
Sourate-al-Fatiha-

Le Coran dirait tout et son contraire, ainsi si on explique une chose de façon plausible il faudrait se méfier car il y aurait toujours quelque part un passage qui dit l’opposé ?

Le Coran a été révélé de manière sporadique sur une période de vingt-trois ans dans des situations très différentes, divers contextes géographiques ou temporels. Les théologiens le savent bien, le Coran ne présente pas les sourates dans leur ordre chronologique et chaque passage doit être compris dans le contexte de sa révélation. Il serait malhonnête d’extraire tel ou tel passage, en dehors de tout contexte, et de l’utiliser pour en tirer des règles générales, alors que d’autres versets sont sans équivoque sur ces questions.
Un verset du Coran explique très bien cela :
{C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation.} (Sourate 3 La famille d’Imrane, verset 7)
Ainsi, les fondements de la religion sont immuables et perpétuels, c’est « la base du Livre ». On ne peut en dire autant de certains passages aux contextes fort divers, et qui ne peuvent en aucune manière remettre en question ces principes fondamentaux. C’est ce travail de « contextualisation » que les imams ont fait pendant des siècles et continuent de faire, afin de ne pas dénaturer l’essence du message coranique tout en l’adaptant aux spécificités inhérentes à chaque époque.