Avoir la capacité physique

154

Avoir la capacité physique

La personne malade n’est pas tenue de jeûner si elle n’en pas la capacité. Si elle jeûne tout de même, celui-ci sera valide. Néanmoins, si ce jeûne nuit à sa santé, elle aura commis un péché.

  • 2 « La Vache », v.185 : {Quiconque est malade ou en voyage, qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours.}
  • 2 « La Vache », v.286 : {Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.}
  • 22 « Le Pèlerinage », v.78 : {Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion.}]

Lorsque la personne malade recouvrera sa capacité physique, elle devra rattraper les jours de jeûne manqués, avant le ramadan suivant.

 

Quelle maladie dispense de jeûner ?

On peut citer 3 cas possibles :

  • Une faible maladie qui n’est pas contraignante et n’a pas d’incidence sur le jeûne, telle qu’une légère douleur à la dent ou un léger mal de tête ou une coupure. Dans ce cas, le jeûne est obligatoire et il n’y a pas d’excuse.
  • Une maladie intense, de telle sorte que le jeûne nuirait à sa santé. Dans ce cas, il y a interdiction de jeûner, car cela reviendrait à mettre sa vie en danger.
  • Une maladie douloureuse et contraignante mais qui ne met pas sa vie en danger. Dans ce cas, il est détestable de jeûner, bien que le jeûne soit valide, selon la majorité des savants.
  • Ibn Omar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) : « Allah aime que l’on utilise ses dispenses, autant qu’Il déteste qu’on lui désobéisse. » Rapporté par Ahmed, Ibn Hibbāne et Ibn Khouzayma. Ce hadith est authentique.

Quant à celui donc l’incapacité physique est constante (maladie incurable, vieillesse …), il ne pourra ni jeûner, ni rattraper les jours. (cf. ceux qui sont dans l’incapacité durable de jeûner)