Être résident (ne pas être en voyage)

160

Être résident (ne pas être en voyage)

 

Le voyageur est dispensé du jeûne. Mais s’il décide tout de même de jeûner, son jeûne sera valide.

  • 2 « La Vache », v.185 : {Quiconque est malade ou en voyage, qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours.}

 

Qu’est-ce qui est préférable pour le voyageur : jeûner ou ne pas jeûner ?

Selon l’avis le plus probant des savants, il est préférable de jeûner, sauf si cela est très pénible.

En effet, le prophète (paix et salut sur lui) jeûnait quand il était en voyage et il choisissait toujours ce qu’il y avait de mieux.

  • Abou ad-Dardā (qu’Allah l’agrée) rapporte : « Nous sommes sorti en voyage avec le prophète (paix et salut sur lui) pendant le ramadan, dans une chaleur intense, à tel point que certains d’entre nous posaient leur main sur leur tête pour se protéger de la chaleur. Personne d’entre nous ne jeûnait sauf le prophète (paix et salut sur lui) et Abdallah ibn Rawāha (qu’Allah l’agrée). » Rapporté par al-Boukhari et Mouslim.

De plus, il est souhaitable de remplir son obligation le plus tôt possible, plutôt que de devoir la rattraper. Il est également plus facile de jeûner avec les gens que de rattraper ces jours plus tard. Le mérite de jeûner une journée de ramadan est incomparable à toute autre journée de l’année.

Cependant, si le jeûne est très pénible, il est préférable de ne pas jeûner. Il est même interdit de jeûner si cela devient dangereux pour la santé.

  • Jābir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) était en voyage et il vit un attroupement autour d’un homme qui s’était évanoui. Il demanda : « Qui est-ce ? » « – Un jeûneur. », répondirent-ils. Il dit : « Ce n’est pas de la piété de jeûner en voyage.» Rapporté par al-Boukhari et Mouslim.
  • Jābir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) partit en expédition pendant le ramadan, lors de la conquête de La Mecque, et il jeûna jusqu’à être arrivé à l’endroit appelé « kourâ° al-ghamîm ». On lui dit alors : « Le jeûne devient pénible pour les gens et ils attendent de voir ce que tu vas faire. » Il demanda donc un récipient d’eau après al-asr, le leva pour que tout le monde puisse le voir, puis il but. On lui rapporta quelques temps après : « Certains personnes ont jeûné. » Il dit alors : « Ceux-là sont les désobéissants ! Ceux-là sont les désobéissants ! » Rapporté par al-Boukhari et Mouslim.

 

Un voyageur peut-il rompre le jeûne en plein milieu de la journée ?

Selon l’avis le plus probant, il n’y a pas de mal à rompre son jeûne pour celui qui entreprend un voyage en plein milieu d’une journée du ramadan.

  • °Oubayd ibn Joubayr a dit : Je suis monté à bord d’un bateau avec Abou Baçra al-Ghifārī (qu’Allah l’agrée) en partance de Foustāt [en Égypte] pendant le mois de ramadan. Il rapprocha son repas et, avant que l’on ait dépassé les maisons, il demanda une nappe et me dit : « Approche-toi ! » Je lui dis « Ne vois-tu pas les maisons ? » Il répondit : « Est-ce que tu refuses la sounna du prophète (paix et salut sur lui) ?! » Et il se mit à manger. Rapporté par Abou Dāoūd et Ahmed. Ce hadith est acceptable (hassan).
  • Nāfi° rapporte qu’Ibn Omar (qu’Allah les agrée) voyageait pendant le ramadan et rompait son jeûne. Rapporté par Ibn Abi Chayba avec une chaîne de transmission ayant des transmetteurs fiables.

Selon la grande majorité des savants : l’intention de voyager ne suffit pas. Pour être considérer comme voyageur, il faut avoir déjà quitté son domicile et même l’agglomération.