Se parfumer, sentir du parfum

70
  • Selon l’avis le plus probant des savants, il n’est pas illicite de se parfumer et de sentir du parfum pour le jeûneur, mais ce peut être déconseillé si cela éveille la libido.

Quant à l’encens, l’inhaler à une incidence sur le jeûne. Si la fumée dégagée par l’encens a été inspirée volontairement et avalée, le jeûne sera nul, car cette fumée est constituée de particules solides en suspension qui pénètrent jusqu’à la gorge.