Éjaculation

152

Éjaculation involontaire

Celui qui éjacule en étant inconscient (durant son sommeil), pendant une journée du ramadan, son jeûne reste valide. L’état d’impureté majeure (janāba) n’a pas non plus d’incidence sur la validité du jeûne, pour les hommes comme pour les femmes. Il faudra effectuer son lavage rituel (ghousl) pour effectuer la prière, mais le jeûne reste valide.

 

Éjaculation volontaire (provoquée)

Toute éjaculation volontairement provoquée par contact physique ou par un regard prolongé qui excite la libido, mais sans pénétration, annule le jeûne, quelle qu’en soit la cause. Il faut se repentir d’avoir profané la journée de ramadan et rattraper son jour de jeûne.

Ceci concerne l’éjaculation provoquée sans aucune pénétration. S’il y a eu pénétration, il s’agit alors d’une profanation du ramadan beaucoup plus grave qui implique une expiation (kaffāra). (cf. §5 « les rapports intimes »)

Par contre, la simple émission de liquide pré-séminal (madhy) n’annule pas le jeûne, car il est difficile de s’en prémunir.