Goûter la nourriture sans l’avaler, en cas de besoin

52

Il est permis au jeûneur de goûter la nourriture, à condition de la recracher aussitôt sans l’avaler, en cas de besoin : pour savoir si elle est bien cuite, ou correctement assaisonnée ou salée, ou bien avant de l’acheter. Il est souhaitable qu’il se rince également la bouche ou s’essuie la langue. Mais s’il n’y a pas de raison valable, cette pratique est détestable.

  • Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit : « Il n’y a pas de mal à ce que le jeûneur goûte du contenu de sa marmite.» Rapporté par al-Boukhari sans la chaîne de transmission, ainsi que par Ibn Abī Chayba et al-Bayhaqi.  Ce hadith est authentique (sahih).