Les migrants invités à partager un couscous à la mosquée

437
Ils sont réfugiés mais pas abandonnés. Dimanche soir, la mosquée Ennour de Gennevilliers organisait un grand couscous avec les migrants accueillis dans la commune depuis deux semaines, les bénévoles qui les soutiennent et les fidèles. En tout, près de 300 personnes ont participé à ce repas.
Amar et Barddile, comme le reste de la dizaine de réfugiés soudanais, sont très reconnaissants d’être là ce soir. «Nous sommes très content d’être ici, nous nous sentons bien à Gennevilliers, si nous le pouvons, nous aimerions rester ici», indiquent-ils, par l’intermédiaire d’un traducteur.Hébergés au foyer Brenu, ils sont soutenus activement par une poignée de bénévoles. «Nous leur préparons à manger tous les soirs, indique Houria. C’est assez informel, nous espérons que des structures plus établies pourront bientôt prendre le relais».
Le maire de la ville Patrice Leclerc (PCF) et la conseillère départementale Elsa Faucillon (PCF) ont remercié les organisateurs de la soirée. «Vous faites la démonstration qu’à Gennevilliers, on est capable de se retrouver pour des grands moments de solidarité», a-t-il souligné.La collecte de dons (nourriture, produits d’hygiène, etc.) se poursuit de 18 h à 21 h, au foyer 49 rue Henri-Barbusse.

  leparisien.fr